Azalée : culture et conseils d’entretien

Rien de tel qu’un écrin de verdure pour agrémenter l’intérieur ou l’extérieur (ou même les deux) de votre maison ! Parmi les plantes phare d’une décoration de style « jungle », le Rhododendron Simsii ou azalée occupe une place de choix. Découvrez ci-après tout ce qu’il faut savoir sur ce surprenant arbuste d’ornement : origines, culture et entretien.

Quelles sont les particularités de l’Azalée ?

Le rhododendron simsii est une plante de terre de bruyère appartenant à la famille des éricacées. Il est originaire d’Asie, principalement de la Chine et du Japon. Il fleurit également sur les sommets Alpes, des Pyrénées et du Caucase. Le rhododendron simsii se décline sous divers aspects : avec un port étalé, arrondi ou en bonzaï. Il peut mesurer jusqu’à 2,5 m de hauteur. Sa floraison se situe généralement au printemps (avril-mai).

Il est notamment remarquable pour ses fleurs en forme de trompette ou d’entonnoir qui se déclinent en une jolie palette de couleurs selon les spécimens : jaune, rouge, mauve, rose et orangée. Ses feuilles peuvent être caduques (qui jaunissent en automne) ou persistantes (qui restent vertes toute l’année). Par exemple, le « Johanna » (ou azalée japonaise) a un feuillage persistant. Il arbore des fleurs rouge carmin jaillissant d’un feuillage vert foncé qui vire au pourpre en automne. Par contre, l’azalée de Chine perd ses feuilles en octobre, ce qui ne l’empêche pas d’être incroyablement rustique puisqu’il peut survivre jusqu’à… -25 °C.

Une autre bonne raison de cultiver cet arbuste ? En intérieur, il vous fait profiter de ses propriétés dépolluantes. En effet, il est capable d’absorber l’ammoniac dans le tabac et les produits d’entretien. Par ailleurs, il élimine aussi le formaldéhyde et le xylène, des substances toxiques tapies dans les colles à bois, les produits cosmétiques et les parquets stratifiés. Bref, l’azalée est la plante assainissante par excellence !

Vous souhaitez offrir un rhododendron simsii à un proche ? Sachez qu’en langage des fleurs, il revêt plusieurs significations. Il symbolise la tendresse, l’élégance, la beauté et l’intelligence. Dans un pot noir, il a plutôt mauvaise presse, car il peut être interprété comme une menace ou une intimidation.

La culture de l’azalée

Les azalées sont généralement rustiques, à l’exception de l’azalée des fleuristes. Cette variété supporte peu le froid, de sorte qu’il est préférable de la cultiver à l’intérieur.

Les modes de plantations et de multiplication

Les méthodes couramment utilisées pour obtenir des rhododendrons simsii sont la plantation de semis, le bouturage et le marcottage. Les saisons idéales pour les planter et les faire multiplier sont l’automne et le printemps. Ces périodes vous garantissent une pousse et une floraison optimales.

La culture en pot

Pour une culture en pot, veillez à utiliser de la terre de bruyère comme substrat. Le rhodendron smisii ne supporte pas les sols calcaires et a besoin d’un terreau acide (4,5 à 5,5) pour se développer convenablement. Prévoyez un pot de taille convenable, afin qu’il ait assez d’espace pour pousser à son aise.

La culture dans le jardin

L’azalée est acidophile. Si le sol de votre jardin est neutre, il est conseillé de l’acidifier avec du thé ou de la fleur de soufre, ou bien d’ajouter de la terre de bruyère mêlée à du terreau d’écorce. Plantez-les à une distance d’environ 90 cm les uns des autres dans un endroit peu exposé au soleil (tourné vers le nord-est) et à l’abri des vents secs et froids.

Bien entretenir votre azalée

Le rhododendron simsii vit d’amour et d’eau fraîche. De ce fait, il requiert une attention et des soins réguliers. Voici quelques astuces pour entretenir sa floraison.

L’arrosage

L’azalée est friande d’eau, notamment au printemps – ce qui permet de favoriser la pousse. Il est donc important de garder un sol bien drainé, notamment par temps sec. bLa fréquence de l’arrosage varie d’une espèce à une autre. Par exemple, les rhododendrons simsii à feuillage persistant nécessitent moins d’eau pour éviter une plus grande profusion de feuilles que de fleurs. Pour l’arrosage, évitez l’eau du robinet riche en calcium au profit de l’eau de pluie récupérée.

La taille

Il n’est pas nécessaire de tailler l’azalée, sauf pour lui redonner un aspect compact et buissonnant, et enlever les vieilles branches ou les fleurs séchées. Notez qu’un rameau coupé met à peu près deux ans avant de refleurir. Pour la taille, privilégiez un sécateur bien aiguisé et frotté avec de l’alcool.

Le substrat

Comme évoqué plus haut, le rhododendron simsii a besoin d’un sol humide et à forte contenance en acide pour se développer.

Le paillage varie selon les spécimens. Alors que l’hiver s’y prête idéalement pour les variétés à feuillage persistant, il est recommandé de répartir votre paillis au pied des plants de d’azalée à feuillage caduc en automne. À cet effet, servez-vous d’écorce de pin maritime ou de terreau de feuilles.

La lumière et la température

L’azalée a besoin de peu de lumière pour s’épanouir. En cas d’exposition directe au soleil, les feuilles risquent de se recroqueviller et les bourgeons de tomber. À l’extérieur, veillez à le planter dans un endroit mi-ombragé, comme par exemple sous un arbre. En intérieur, placez-le dans un endroit tamisé et aéré comme la salle de bain ou la cuisine. La température ambiante doit se situer entre 10 et 15 °C.

Le rempotage

Vous devez effectuer un rempotage dans un nouveau substrat tous les deux ans après la floraison, de préférence au printemps. Il est conseillé de choisir un pot d’un diamètre supérieur à 5 cm de plus par rapport au précédent. Si vous utilisez un nouveau pot en terre cuite, il est préférable de le laisser tremper pendant environ 48 heures pour éviter qu’il n’absorbe l’humidité du substrat.

Vous envisagez de rempoter votre plante dans un pot ayant déjà servi ? Nettoyez-le à l’eau de Javel pour déloger les bactéries et les insectes nuisibles avant de procéder à l’opération. Attention, les azalées ont des racines petites et emmêlées, de sorte qu’il faut veiller à ne pas les couper pendant la transplantation.

Les insectes nuisibles

De nombreux insectes s’attaquent au rhododendron simsii :

  • le puceron, qui prolifère notamment sur les plantes en pot
  • le scolyte qui dévore le bois tendre sous l’écorce
  • l’otiorhynque de la vigne qui mange les feuilles et les racines
  • le tigre du rhododendron qui, à l’instar de l’araignée rouge, se nourrit de la sève et provoque des taches jaunes sur les feuilles. Il laisse derrière lui des petits points noirs qui sont en réalité… ses excréments.

Pour les éradiquer, évitez les produits chimiques au profit d’un savon insecticide ou faites appel à des nématodes auxiliaires.

Les maladies

Les azalées ne sont pas épargnées par les maladies des plantes. Les plus courantes sont

  • la gale foliaire qui est causée par un champignon appelé Exobasidium vaccinii. Cette « fausse cloque » rend les feuilles difformes. Il n’y a pas de traitement précis, la solution idéale étant d’enlever les zones touchées et de les détruire. Une fois l’intervention effectuée, mettez l’arbuste au soleil.
  • la chlorose qui se manifeste par une décoloration des feuilles due à une carence en nutriments. Ce cas est fréquent si la plante pousse sur un sol trop calcaire. Comme remède, utilisez du purin d’orties, de la fumure organique ou du chélate de fer pour lui fournir un cocktail d’oligo-éléments.
  • l’oïdium qui se déclare par un feutrage blanc sur les feuilles. Supprimez les parties contaminées et pulvérisez la plante d’un mélange d’eau de pluie et de lait chaque semaine jusqu’à disparition complète.

Plus d'articles

Comment se débarrasser des bambous dans votre jardin

Un jardin bien entretenu est un véritable atout pour rehausser l’apparence extérieure d’une maison. Les bambous font partie des plantes ornementales les plus prisées...

Comment déloger une colonie de fourmis de votre jardin ?

Les fourmis sont des animaux surprenants à bien des égards. Elles font du bien aux plantes de votre jardin, mais deviennent nuisibles lorsqu’elles l’envahissent....

Quelle est votre fleur de naissance et sa signification ?

Saviez-vous que chaque mois lunaire est associé à une fleur ? En décryptant le langage des fleurs, votre fleur de naissance permet de dépeindre...

La plante serpent : une espèce végétale détox pour sublimer votre intérieur

Envie d’habiller votre intérieur de verdure ? La plante serpent fait depuis quelques années un retour remarqué dans les maisons. Avec ses grandes feuilles vertes...