Baignoire : quelle est la hauteur idéale pour votre salle de bains ?

Vous souhaitez rénover ou installer une salle de bains ? L’achat d’une baignoire est l’option idéale pour avoir un meilleur confort et profiter d’un bon bain. Toutefois, sa hauteur est un paramètre à prendre en compte afin de jouir des avantages qu’offre cet équipement. Certes, il n’existe pas de normes strictes, mais des recommandations à suivre en fonction de certains critères. Il est également important de choisir un bon emplacement pour la robinetterie et le système d’évacuation.

Choisir la bonne hauteur de baignoire pour votre salle de bains

Choisir la bonne hauteur est la solution pour prendre son bain sans risque de chute. Bien qu’il existe un modèle standard, elle varie selon chaque modèle de baignoire et dépend aussi de plusieurs critères. La configuration du récipient, et les types d’utilisateurs (enfants, handicapés, etc.) sont aussi des éléments dont dépend sa hauteur.

La hauteur de votre baignoire par rapport à la taille de la pièce

La configuration de la salle de bain est un impératif dont il faut tenir compte avant d’installer votre baignoire. Dans une grande salle de bain, vous avez plus d’options contrairement à une pièce de taille plus modeste. Quoiqu’il en soit, et quelles que soient les dimensions de la salle, la hauteur conseillée pour une baignoire varie entre 55 et 59 cm selon l’angle d’inclinaison du dossier (30 ou 45 °).

Généralement, pour les baignoires classiques, une élévation de 55 cm garantit déjà un agréable confort. Avec les nouveaux modèles aux designs plus modernes, cette norme n’est plus vraiment nécessaire. Par exemple, pour une baignoire encastrée, la hauteur est basse, c’est-à-dire entre 40 et 45 cm. Ce modèle est le plus utilisé dans les salles de bains et convient aux grands espaces. Il s’agit d’un récipient droit et rectangulaire inséré dans du bois ou recouvert de carreaux.

Il existe aussi des modèles d’angle, idéaux pour les espaces restreints. Quant au modèle îlot, sa hauteur est d’environ 57 cm. Tendance, cette baignoire est prisée dans les chambres d’hôtel pour son côté esthétique. Elle est réservée aux surfaces plus grandes. Contrairement aux deux autres types de baignoire, la version verticale est un modèle dans lequel il faut s’asseoir pour se laver. Sa largeur et sa longueur sont petites par rapport aux dimensions d’une variante classique tandis que sa hauteur mesure moins de 60 cm. Elle est particulièrement idéale pour s’offrir le plaisir d’une baignoire même dans un espace limité.

Où installer votre baignoire selon la hauteur ?

Les hauteurs de ces différents équipements sanitaires influent sur leur mode d’installation. Pour un modèle aux dimensions standards, c’est à vous de choisir le niveau d’élévation qui vous convient. L’installation dans un cadre en bois est idéale pour mettre le récipient de bain à une hauteur convenable. Une autre option intéressante est de poser votre baignoire sur une estrade.

En ce qui concerne le modèle îlot, il est aménagé généralement au milieu d’une pièce. Certaines de ses variantes sont pourvues de sabots sur lesquels elles reposent directement. À défaut de support, la baignoire îlot se pose directement au sol. On peut aussi la caser sur une estrade, en prévoyant au besoin des marches. Quant au modèle encastré, il est d’abord installé au sol directement sur ses pieds et soutenu par des tasseaux fixés au mur. Les pieds et l’équilibre du récipient se règlent au moyen d’un niveau à bulle. La baignoire verticale, conçue pour une salle de bain de petite taille, sied parfaitement adossée à un mur, disposée dans un angle ou en îlot.

Quel que soit votre coup de cœur, n’oubliez pas que la hauteur de votre baignoire influe sur le coût des travaux. Et pour cause, un équipement sanitaire trop élevé nécessite des travaux supplémentaires ! Par exemple, au-delà de 60 cm, il vous faut prévoir une marche pour faciliter l’accès et une tuyauterie conséquente pour l’acheminement de l’eau. De même, la hauteur a un impact sur votre consommation d’eau. Le volume d’eau que ce récipient peut contenir dépend de ses dimensions.

Les normes de sécurité et d’accessibilité

Un équipement sanitaire à usage familial doit être facile d’accès à tous les membres de la famille. Une hauteur située entre 50 et 55 cm est indiquée, si dans la maison, se trouvent des personnes de taille moyenne (environ 1m 70). Ce sont les modèles généralement vendus dans les commerces. Par contre, s’il y a des enfants ou des utilisateurs mesurant moins de 1m 66, une petite baignoire en dessous de 50 cm de hauteur est plus pratique. Le modèle encastré est le meilleur choix pour la maisonnée.

Par ailleurs, si les occupants de la maison sont tous des adultes de grande taille (un peu moins de 2 m), un modèle de plus de 55 cm est recommandé. La variante îlot ou sur sabots convient pour de tels utilisateurs. Pour les personnes à mobilité réduite et les seniors, la hauteur du récipient doit être repensée. Selon les normes d’accessibilité pour PMR, elle ne doit pas dépasser les 50 cm. Enfin, n’oubliez pas d’installer une barre d’appui ou un marchepied pour rendre l’accès facile. À défaut, optez pour une baignoire à porte.

La hauteur du mitigeur

Une fois la bonne hauteur trouvée, vous devez maintenant songer à l’emplacement du mitigeur. La robinetterie doit aussi être placée à une bonne hauteur afin de prendre votre bain dans un confort optimal. Selon les experts, le meilleur emplacement du robinet se trouve à 75 cm du sol. Cependant, cette mesure peut varier selon la hauteur et le modèle de la baignoire, mais aussi en fonction de la configuration de votre douche.

Vous pouvez installer le mitigeur sur le récipient et dans ce cas, vous n’avez généralement pas à vous soucier de la hauteur. La seule difficulté que vous pouvez avoir, c’est lorsque la largeur des bords n’est pas suffisante pour fixer le robinet. Veillez également à ce que le bec du mitigeur ne gêne pas les mouvements. Ce type d’installation convient aux variantes encastrées et dans certains cas aux modèles îlot.

Si vous préférez fixer la robinetterie au mur, l’emplacement choisi ne doit pas poser de contraintes. La bonne hauteur se trouve à 10 cm au-dessus du rebord de la baignoire. Une telle installation convient à tous les types de baignoires à l’exception des modèles à sabots. La dernière option dont vous disposez, c’est l’installation au sol de votre mitigeur. C’est le type de pose idéal pour la baignoire îlot ou à sabots. Son seul inconvénient, c’est le déplacement des arrivées d’eau. En ce qui concerne la hauteur, elle dépend du récipient et doit se situer au plus à 10 cm de son rebord.

La hauteur de l’évacuation d’eau

Après la hauteur de la robinetterie, l’autre détail à laquelle vous devez vous intéresser est la hauteur de l’évacuation d’eau. À bonne hauteur, le système d’évacuation facilite le vidage de votre baignoire et l’eau ne stagne à aucun moment. Idéalement, l’emplacement de l’évacuation se trouve entre 9 et 13 cm du sol, selon la hauteur du récipient. En outre, le système doit être installé de manière à créer une pente pour un écoulement rapide de l’eau.

Plus d'articles

L’aquaponie : LA technique pour produire des plantes et des poissons en même temps

L’aquaponie est une méthode d’agriculture hors-sol qui consiste à faire pousser en même temps des plantes comestibles et à élever des poissons. Cette technique...

Quelle est la dimension idéale pour des WC ?

L’hygiène n’est pas le seul facteur déterminant des toilettes confortables. Leurs dimensions le sont tout autant. Quel que soit leur emplacement (appartement, restaurant ou...

Home organiser : le nouveau métier des professionnels de l’organisation

Un grand ménage s’apparente souvent à une véritable corvée. Cette tâche est toutefois indispensable pour remettre votre maison en ordre et agrémenter votre cadre...

Avis : que valent vraiment les maisons containers ?

Cabanes dans les bois, bus transformé, tiny house… Les logements alternatifs sont nombreux à voir le jour et ne cessent de séduire ceux à...