Constructeur de maison individuelle : quel budget prévoir ?

Lorsqu’il s’agit de construire une maison individuelle, il est bien difficile de déterminer par quoi commencer ! Du choix de l’endroit au choix du terrain, en passant par le plan, plusieurs étapes doivent être suivies pour assurer le bon déroulement de la construction de votre maison individuelle.
C’est justement pourquoi, il faut toujours prendre le temps de bien étudier son projet pour être sûr que tout se passe bien, et surtout, que toutes les étapes se déroulent dans les meilleures conditions.

Recherche de terrain, élaboration du plan, choix des matériaux, etc. Voici tout ce que vous devez savoir sur la construction d’une maison individuelle.

Élaboration du plan et choix des professionnels

Contrairement à ce que beaucoup d’entre vous puissent penser, il est préférable de commencer votre processus par le choix du professionnel. Cette étape est à privilégier, même avant le choix du terrain. Pourquoi ? Pour bénéficier des conseils d’un expert ! Élaborez votre plan de maison puis cherchez-le ou les professionnels qui vous accompagneront durant toute votre aventure.

Notons que certains projets nécessitent des types et des tailles déterminés du terrain, donc, mieux vaut anticiper en prenant l’avis d’un expert.

Comment choisir un professionnel pour la construction d’une maison individuelle ?

Constructeur, maître d’œuvre ou architecte, plusieurs professionnels peuvent vous aider et tous, n’ont pas les mêmes prix, ni les mêmes pratiques. Pour les petits budgets, le constructeur est le meilleur choix. Par contre, ce dernier ne travaille que selon un modèle prédéfini par son client. Il assure plusieurs garanties comme la garantie décennale ou l’assurance dommage ouvrage.

À la différence d’un architecte, la profession d’un maître d’œuvre n’est pas réglementée. En d’autres termes, votre professionnel, n’est ni formé, ni diplômé ! C’est pourquoi, il faut voir avec un maître d’œuvre connu et vérifier son historique.

Enfin, le choix le plus sûr reste l’architecte bien entendu. Il peut vous réaliser un projet sur mesure, en fonction de vos attentes et vos besoins. Ce professionnel possède toutes les connaissances et les compétences nécessaires pour gérer toutes les étapes de la construction d’une maison individuelle.

Par contre, cette polyvalence et cette flexibilité ont bien un prix, et il est élevé !

La réalisation du plan

Voilà, maintenant que votre professionnel est choisi, c’est le moment de passer à l’action. D’ailleurs, il est carrément impossible d’avancer dans la réalisation de son projet, sans avoir une idée claire, nette et précise sur l’architecture de votre maison : équipements, matériaux, formes, aménagements… En fait, deux types de plans s’offrent à vous : soit un plan sur catalogue (si vous optez pour un constructeur), soit un plan personnalisé si vous optez pour l’architecte ou le maître d’œuvre.

La réalisation d’un plan de construction aura un impact sur tout le reste du processus :

  • L’orientation de la maison ;
  • La production d’énergie ;
  • Les équipements de la salle d’eau et de la cuisine ;
  • L’agencement des pièces ;
  • L’aménagement de l’espace extérieur, etc.

Chercher le bon terrain

Une fois que vous avez un plan précis et détaillé, vous allez pouvoir commencer vos recherches de terrain et réaliser vos toutes premières démarches administratives.

PS : à ce stade là, vous allez pouvoir calculer le coût total de votre projet. Vous allez même commencer à envisager le crédit bancaire.

Comment trouver le bon terrain pour sa maison ?

Pour réaliser votre projet de construction d’une maison individuelle, l’achat d’un terrain est un passage obligatoire. Ainsi, pour bien choisir votre emplacement, vous devez prendre en considération différents critères. Premièrement, il faut considérer la proximité des services et commerces, notamment les écoles, les supermarchés, l’hôpital, surtout si vous avez des enfants.

Consultez le cadastre de la ville pour être sûr de la constructibilité et la superficie du terrain. De plus, demandez si votre plan est bel et bien réalisable. N’oubliez pas de prendre connaissance des règles d’urbanismes locales et des restrictions architecturales (couleur de la façade, type de toit…).

En cas de terrain non viabilisé, essayez d’estimer le coût total du raccordement (gaz, électricité, eau…).

Le permis de construire

Juste après avoir choisi votre terrain, vous allez passer à la toute première démarche administrative, qui est : la demande du permis de conduire. C’est un document obligatoire que vous devez obtenir de la part de la mairie. Le dossier diffère d’une région à une autre, vous n’avez qu’à vous présenter à la mairie pour le connaître.

Construction de la maison individuelle et l’aménagement de l’espace extérieur

Vient maintenant l’étape la plus compliquée : la construction de la maison individuelle. Cette étape va durer environ 10 mois, entre gros œuvre, second œuvre, les finitions et l’aménagement de l’espace extérieur.

Achèvement des travaux et garanties

Une fois votre projet terminé, place maintenant aux garanties qui protègent votre maison individuelle des malfaçons et des défauts :

  • La garantie de parfait achèvement ;
  • La garantie décennale ;
  • La garantie biennale ;
  • La responsabilité contractuelle de droit commun ;

Réception de la maison

Bien que banale, cette étape nécessite également une grande vigilance. Effectivement, une visite minutieuse doit être faite en compagnie du professionnel qui a construit la maison (architecte, maître d’œuvre ou constructeur). Profitez pour repérer tous les défauts de construction et toutes les malfaçons (plomberie, chauffage, électricité, superficies des pièces, revêtement, charpente, toit, portes et fenêtres).

Une fois votre visite terminée et qu’aucun défaut n’a été détecté, vous pouvez signer le procès verbal. Dans le cas contraire, vous devez mentionner les réserves. Il est même possible de refuser carrément la réception du chantier, si d’importants défauts ont été appréciés.

Pour finir, il faut savoir que, lorsque le procès verbal est signé, toutes les garanties (citées précédemment), démarrent. Ces garanties ont des échéances différentes.

Notons également que plusieurs types de contrat peuvent être choisis lors de l’achat du terrain : VEFA (vente d’un logement à l’état futur d’achèvement, CCMI contrat de construction de maison individuelle) ou encore, le contrat de maîtrise d’œuvre.

Chaque type de contrat impose des frais et des coûts différents. D’ailleurs, le coût total de votre projet, dépend, de ce contrat.

Plus d'articles

Sonnette connectée pour la maison : à quoi sert-elle ?

En 2021, les services de police et de gendarmerie ont enregistré 186 300 cambriolages de logements sur la France entière. Si vous possédez une...

Vidéoprojecteur ou télévision : quel écran choisir ?

Pour profiter au mieux de vos meilleurs programmes de cinéma ou divertissements multimédias, il faut un appareil bien adapté. Comme beaucoup, vous hésitez probablement...

8 façons de lutter contre le calcaire

Le calcaire présent dans l'eau peut compromettre votre bien-être au quotidien. Non seulement il peut donner un goût à votre eau et rendre votre...

Home staging : astuces pour vendre son appartement au meilleur prix

Ces dernières années, le marché de l’immobilier a subi de grandes modifications. Tout d'abord, grâce aux crédits avec des taux d’intérêts très faibles, les...