Les meilleures astuces pour rénover un escalier

Les escaliers permettent de passer d’un étage à un autre, mais constituent également un atout décoratif. Selon le style, ils apportent un cachet unique au design d’une maison. Toutefois, il devient indispensable de leur apporter une nouvelle jeunesse lorsque le temps commence à faire son effet. Si vous ne savez pas par où commencer pour remettre à neuf vos escaliers, voici quelques pistes pour vous aider dans votre projet de rénovation.

Quand rénover son escalier ?

Il y a plusieurs bonnes raisons de rénover un escalier. Elles peuvent être d’ordre sécuritaire, esthétique ou constituer tout simplement un choix personnel. De tels travaux sont également conseillés pour (re)hausser la valeur de votre maison au cas où celle-ci serait en vente.

Un nouvel escalier pour revitaliser votre intérieur

Le bois est indubitablement le matériau préféré des Français pour la fabrication d’un escalier. Sa chaleur et son élégance naturelle s’adaptent à tous les types de décoration.

Hélas, le bois ne résiste pas à l’appétit des insectes xylophages. Les vers de bois, les termites et les mites en sont friands, au point de fragiliser sa structure et de lui faire perdre de son attrait. Également, avec le temps, votre escalier peut aussi présenter des signes d’usure.

Tous ces facteurs vont porter un coup à votre décoration intérieure. Si vous ne souhaitez pas vous lancer dans de grands travaux ou que vous avez un budget serré, n’hésitez pas à apporter des petites modifications à l’occasion.

Pour entretenir votre escalier, vous pouvez le décaper afin de le recouvrir d’une nouvelle couche de vernis. Il aura l’air flambant neuf ! Également, une peinture est efficace pour lui offrir une cure de jouvence.

Mettez un point d’honneur à améliorer l’aspect visuel des manches, de la rampe, du giron, du limon et de la crémaillère. La pâte de bois est une bonne idée pour corriger les imperfections d’un escalier. Vous pouvez l’utiliser pour boucher les fentes, les trous et les fissures sur les marches.

Plus d’idées pour agrémenter votre escalier ? Les marches peuvent être habillées de stratifié pour imiter le béton ou d’un carrelage mosaïque. Ce relooking est particulièrement recommandé pour les escaliers en limace industriel. En bois et en fer, ce type d’escalier permet d’économiser de l’espace et s’intègre bien à toute sorte de décoration intérieure.

La sécurité

La sécurité est une bonne raison de rénover un escalier. Pour éviter les chutes ou tout autre accident domestique, il est conseillé de poser des matériaux antidérapants ou rugueux lors des travaux de finition. De plus, pensez à remplacer les marches abîmées ou à installer des garde-corps solides.

Les mains courantes doivent aussi présenter la même rigidité. Ces installations sont indispensables pour s’appuyer dans l’escalier, mais également pour guider les personnes âgées, malvoyantes ou à mobilité réduite. Privilégiez toujours des équipements fonctionnels et qui ne servent pas uniquement à un usage décoratif.

Vous pouvez toutefois conjuguer l’utile à l’agréable : par exemple, veillez à contraster la couleur entre la rampe et le mur. Cela apporte du charme à votre décor tout en augmentant la visibilité de votre escalier.

Une augmentation de la valeur marchande de la maison

Rénover les escaliers d’une maison, c’est en rehausser l’attrait. Une maison avec un escalier solide et au design accrocheur a plus de chances d’attirer l’attention d’un acheteur potentiel. De plus, une bonne restauration fait immanquablement grimper sa valeur marchande. Elle représente ainsi un bon investissement.

Six étapes d’une rénovation d’escalier

Planifier le chantier

Avant de passer à l’action, vous devez étudier quelles sont les parties de votre escalier qui ont besoin d’être retouchées. Vous ne parviendrez à déterminer ces éléments qu’après un examen minutieux des poteaux, des marches, des contremarches, des mains courantes et des fuseaux.

Commencez par les zones qui vous paraissent les plus défectueuses. Ensuite, identifiez et rassemblez les outils et matériaux nécessaires pour démarrer le chantier.

Remplacer les marches et les contremarches

Après la planification des travaux, démarrez le remplacement des marches et des contremarches. Enlevez les anciennes marches à l’aide d’outils tels qu’un maillet, un marteau, un burin et une scie égoïne. Ceux-ci vous seront également utiles pour poser les nouvelles marches et contremarches.

Dès que vous aurez enlevé les parties abîmées, installez de nouvelles marches en fixant leurs extrémités à l’intérieur du limon.

Une colle à bois vous permettra de les maintenir solidement à l’intérieur de la pièce d’appui suivant la rampe de l’escalier. Le maillet pour sa part, est utilisé pour enfoncer correctement et stabiliser les marches. Ce même processus est valable pour la pose des marches et celle des contremarches restantes.

Rénover la zone du palier

La rénovation du palier constitue la deuxième étape du chantier. Vous aurez besoin d’une scie électrique, d’une meuleuse, d’un niveau à bulle et d’une perceuse pour réussir cette opération.

En premier lieu, travaillez la matière première – en l’occurrence le bois – de manière à obtenir une surface bien lisse.

Puis, commencez à poser les planches l’une après l’autre et fixez-les avec des clous. L’habillage, pour sa part, peut se faire avec du papier peint ou le carrelage de votre choix.

Remplacer les poteaux

Les poteaux d’escalier sont des éléments importants pour garantir la sécurité. Ils servent à maintenir les limons et les marches d’angle. Lors de la restauration, vous devrez remplacer deux types de poteaux :

  • le premier poteau situé au bas de l’escalier (ou poteau de départ)
  • les poteaux intermédiaires reliant les volées de marches entre elles

Pour les poteaux, privilégiez des matières résistantes telles que le fer forgé, l’acier et l’aluminium.

Par ailleurs, vous devez les dresser au moyen de supports de fixation latérale. Mesurez les espaces entre chaque support et marquez les points de fixation. Percez des trous et enfoncez-y des chevilles à extension. Puis, vous n’aurez plus qu’à vous servir de vis pour maintenir les supports latéraux. Utilisez un niveau à bulle afin d’assurer le bon alignement des différents supports posés. Enfin, posez les lices au-dessus des poteaux. Prenez soin de bien les serrer afin de garantir une sécurité optimale.

Poser les mains courantes et les plinthes

La plupart des mains courantes d’un escalier sont fabriquées en bois et en aluminium. Après les avoir découpées, posez-les sur les pieds d’escalier et fixez-les avec des vis en aluminium. Ensuite, fixez les pièces d’assemblage d’angle afin de sécuriser les bords.

Quant aux plinthes, elles devraient être vissées ou collées à la fin des gros œuvres. Premièrement, vérifiez que vous avez suffisamment de plinthes pour couvrir toute la surface à travailler. Deuxièmement, procédez au ponçage avec du papier à grains. Évitez d’utiliser une meuleuse afin de réduire les projections de fragments de plinthes.

Poser des fuseaux ou des panneaux de verre

La pose de fuseaux suit le même procédé. En plus d’une ventouse de vitrier, vous aurez toujours besoin des mêmes outils : niveau à bulle, perceuse et marteau. Les fuseaux sont maintenus grâce à deux tourillons.

En ce qui concerne les panneaux de verre, vous devez prendre les mesures ainsi que les repères nécessaires pour les poser. Identifiez la distance entre chaque pilier. Dès que vous aurez installé les piliers, passez aux panneaux de verre. Cette étape est particulièrement délicate. Servez-vous d’une ventouse de vitrier pour le maniement des panneaux de verre afin de ne pas les abîmer.

Plus d'articles

Les recettes secrètes d’une lessive maison qui ne durcit pas

Fabriquer sa lessive maison constitue une bonne idée pour laver son linge de façon durable, écologique et économique. Cette démarche écoresponsable permet de réduire...

Habitation : comment nettoyer sa toiture ?

Bien que l'eau de javel soit extrêmement efficace pour faire briller une toiture, ce produit est loin d'être adéquat. Sans entretien régulier, la toiture...

Comment bien nettoyer une plaque en vitrocéramique ?

A la fois design et peu encombrantes, les plaques en vitrocéramique gagnent en popularité. Devenues un élément incontournable dans les cuisines équipées, elles apportent...

Comment faire pour détecter une fuite d’eau enterrée ?

Une fuite d'eau dans le sol ne doit pas être prise à la légère. Souvent inaperçue, elle provient généralement d'une canalisation dont vous ne...