Quel enduit choisir pour votre mur en parpaing ?

Le parpaing est un matériau apprécié pour la construction des murs extérieurs, car il est pratique, confortable et économique. Il est conseillé de revêtir votre façade d’enduit pour améliorer son aspect, sa résistance ainsi que son isolation thermique. Cette couche de protection se décline en trois types possédant chacun un rôle spécifique. Pour vos travaux de construction ou de rénovation, quel enduit choisir pour votre mur en parpaing et obtenir un bel effet ?

L’enduit : votre allié pour habiller, protéger et embellir votre mur

L’enduit est un mélange fluide ou pâteux utilisé en construction pour recouvrir un mur. Il est composé de trois matières : un liant, une charge et un diluant. Le liant peut être soit du ciment, soit de la chaux ou bien du bitume. Quant à la charge, il peut s’agir de sable, de gravillons, de graviers, de poussière de marbres, etc.

Il y a plusieurs bonnes raisons d’utiliser un enduit. Tout d’abord, il apporte une touche esthétique à une bâtisse. Il permet de masquer les imperfections et de rendre le mur lisse et uniforme avant la peinture. L’enduit contribue également à protéger la façade contre l’humidité et les intempéries, ainsi qu’à augmenter l’isolation thermique de l’habitation.

Les types d’enduit pour un mur en parpaing

Il existe plusieurs types d’enduits pour les murs en parpaing. Découvrez lequel est le plus approprié pour vos surfaces.

L’enduit monocouche

L’enduit monocouche est le revêtement le plus populaire pour habiller le parpaing. C’est un mélange de chaux aérienne et de ciment blanc. Sa particularité : il s’applique en une seule couche avec une spatule à enduit.

L’enduit monocouche permet d’obtenir rapidement un résultat esthétique et naturel. Il améliore l’apparence d’un mur, en dissimulant notamment ses imperfections. Au-delà de ses qualités esthétiques, il protège cet élément de maçonnerie en le rendant plus solide et résistant aux attaques extérieures (le gel, la pluie, le vent, etc.) L’enduit monocouche offre différentes possibilités de finition pour un rendu personnalisé et décoratif. Ainsi, selon votre choix, vous pouvez avoir un effet gratté, taloché, tyrolien, rustique, contemporain en grain fin, ribbé ou projeté.

Toutefois, cette solution présente aussi quelques inconvénients. L’enduit monocouche n’est pas respirant. Et pour cause, sa composition riche en hydrofuges rend les murs extérieurs trop étanches, ce qui les empêche de bien respirer. Afin d’y remédier, les fabricants proposent désormais des revêtements perméables à la vapeur pour les murs en parpaing.

Si vous devez appliquer ce revêtement par vous-même, il vous faudra un appareil approprié. La machine à projeter motorisée est la solution idéale pour appliquer rapidement l’enduit sur le mur en parpaing, quelle que soit la surface à couvrir. Pourquoi ? L’application manuelle de l’enduit monocouche n’est pas aisée, surtout sur une grande surface.

En plus d’un appareil approprié, vous devez respecter certaines règles pour un rendu de qualité :

  • attendez que le mur en parpaing soit sec

  • rebouchez les fissures s’il s’agit d’un mur ancien et laissez sécher

  • veillez à ce que le mur soit propre, sain et sa surface plane

  • mouillez le mur en parpaing la veille

Au moment de l’application, mélangez l’enduit avec la quantité d’eau requise. Ensuite, versez le mélange dans la machine. Au fur et à mesure que l’enduit est projeté, une autre personne se chargera d’effectuer le lissage sur la surface.

Enfin, veillez à ce que l’application soit uniforme. L’épaisseur idéale pour ce revêtement varie entre 10 et 12 mm. Dans certains cas, elle peut excéder les 12 mm, mais elle ne doit pas dépasser 20 mm.

L’enduit traditionnel ou de lissage

Contrairement au revêtement monocouche, l’enduit traditionnel s’applique en 3 différentes couches. La première couche est le gobetis. C’est un liquide qui optimise la surface d’accroche du parpaing pour une meilleure liaison avec les autres couches. La deuxième couche s’appelle dégrossi. Elle est plus épaisse et sert à uniformiser l’épaisseur du mur pour que la finition soit symétrique. La dernière couche est la finition. Elle est utile pour la décoration et la protection de la surface du mur.

À l’instar de l’enduit monocouche, le revêtement traditionnel possède aussi des avantages. En effet, en matière de finition, il se ponce facilement et permet donc d’avoir des surfaces lisses, bien propres et impeccables. C’est la solution à envisager pour une décoration plus contemporaine. En outre, son temps de séchage long donne une belle finition. Néanmoins, son coût est élevé par rapport à l’enduit monocouche. De plus, compte tenu du nombre de couches et du temps de séchage, l’application de ce revêtement est aussi chronophage. En effet, il vous faut plus d’une journée de travail pour réaliser ce travail.

Voici pourquoi : avant d’appliquer le gobetis, mouillez délicatement la surface du mur en parpaing. Ensuite, équipez-vous de lunettes de projection et projetez-le avec un pulvérisateur. Laissez sécher cette première couche pendant au moins 48 heures. Une fois que le gobetis est bien sec, passez à l’application de l’enduit dégrossi. Afin de garantir une meilleure adhérence, projetez violemment cette deuxième couche contre le mur horizontalement. Si l’enduit ne colle pas, vérifiez si la surface est humide. Sinon, arrosez-le convenablement. Le gobetis doit sécher pendant sept jours avant la dernière couche. Après ce délai, passez à la finition.

L’enduit décoratif

L’enduit décoratif est un revêtement utilisé pour des raisons esthétiques. Il sert également à protéger le mur en parpaing. L’enduit décoratif se décline en plusieurs variantes :

  • le béton ciré

  • le stuc

  • l’enduit à la chaux

  • l’enduit chaux-chanvre

  • l’enduit à effet tadelakt.

Le béton ciré et le stuc permettent d’avoir un rendu lisse et moderne. Grâce à sa capacité isolante, l’enduit chaux-chanvre est, quant à lui, recommandé pour les murs extérieurs. Si vous aimez le style traditionnel, optez pour l’enduit à la chaux pour les vieilles constructions. Enfin, l’enduit à effet tadelakt vous plonge dans une authentique ambiance orientale. Pensez à ce revêtement pour apporter de la chaleur à vos pièces humides !

Derniers rappels avant de commencer les travaux

L’application de l’enduit nécessite des protections adaptées (gant, masque, lunettes de protection, etc.) et des équipements adéquats (plantoir, taloche, couteau à enduire, etc.). Choisissez la variante d’enduit à appliquer selon l’effet que vous souhaitez donner à la surface. S’il doit être appliqué en plusieurs couches, vous devez faire preuve de patience pour obtenir le résultat désiré. Avant de passer le revêtement décoratif, assurez-vous d’avoir un mur dur dont la surface est propre, bien sèche et sans fissures. Les outils dont vous aurez besoin sont : la taloche (pour un effet taloché), le rouleau à peinture et une brosse.

Premièrement, appliquez une sous-couche d’accrochage avec votre rouleau à peinture. Ensuite, au moyen de la brosse, passez une première couche de l’enduit décoratif. Aplanissez et lissez cette couche sur la surface à l’aide de la taloche. Toujours au moyen de la taloche, passez une seconde couche tout en tournoyant l’outil dans tous les sens. C’est ainsi que vous obtiendrez l’effet taloché. Retenez que la méthode d’application et l’outil à utiliser dépendront de l’effet recherché. Par exemple, pour mettre du béton ciré et avoir un effet contemporain, utilisez un plantoir et étalez de manière plane. Vous avez la possibilité d’ajouter une peinture sur votre enduit décoratif pour le rendre encore plus esthétique.

Plus d'articles

Plan de récolement : une obligation légale

En construction et en aménagement urbain, la notion de plan de récolement est bien connue. Ce programme intervient à la fin des chantiers afin...

Travaux : quand faut-il obtenir l’accord de la copropriété ?

Faire des travaux dans un appartement impose plusieurs précautions. D’abord, il faut évidemment faire le maximum pour réduire les nuisances pour vos voisins. Ensuite,...

Comment bien poser un carrelage métro ?

Souvent utilisé dans les couloirs de métro, le carrelage métro est très tendance. Celui-ci connaît un grand succès auprès des particuliers qui l'utilisent de...

Quel est le temps de séchage du béton ?

A priori, le terme "séchage" pour le béton n'est pas approprié. Le béton ne sèche pas, mais "prend". Il faudrait plutôt dire "prise de...