Rénovation énergétique : toutes les aides financières

Avec la flambée des prix de l’énergie, de plus en plus de Français se tournent vers la rénovation énergétique de leur logement. Et ce n’est pas le gouvernement qui s’y opposera ! Bien au contraire, l’État cumule depuis quelques années les aides financières pour permettre aux propriétaires de renforcer l’isolation de leur domicile et ainsi lutter contre le réchauffement climatique. Vous souhaitez vous aussi rénover votre logement ? Profitez des différentes aides qui sont à votre portée pour effectuer les travaux nécessaires.

Pourquoi rénover son logement ?

Au lendemain du rapport alarmant du GIEC concernant le réchauffement climatique, les populations s’inquiètent. Une inquiétude que partage également le gouvernement, puisqu’il cumule depuis quelques années déjà les aides financières. Ces dernières, pour la plupart, sont destinées à la rénovation logement, point d’orgue dans la lutte contre le réchauffement climatique.

En France, le bâtiment est le deuxième secteur qui émet le plus de gaz à effet de serre. Il représente, à lui tout seul, 27 % des émissions de CO2 et environ 45 % de la consommation énergétique des ménages. Il s’agit donc d’un point essentiel dans la lutte contre le réchauffement climatique et l’atteinte de la neutralité carbone d’ici à 2050.

Pour des questions environnementales et économiques, de plus en plus de Français rénovent leur logement. Le renforcement de l’isolation fait partie des premiers pôles de dépenses pour mettre fin à ces fameuses passoires thermiques. Petit à petit, le gouvernement a d’ailleurs prévu de durcir la loi à leur égard, puisqu’il souhaite éradiquer, à l’horizon 2030, tous les logements classés G sur l’indicatif DPE.

Grâce au plan France Relance, l’État consacre 6,2 milliards d’euros sur deux ans, en faveur de la rénovation énergétique. Une somme destinée à accélérer l’effort des Français et qui se traduit par de nombreuses aides financières, cumulables pour la plupart.

La prime énergie et la prime Coup de pouce

La prime énergie, octroyée à tous les ménages, quel que soit leur niveau de revenus, est versé depuis 2008 dans le cadre des CEE (Certificats d’économies d’énergie). Elle permet de réduire le coût de certains travaux tels que le chauffage, la ventilation ou la rénovation globale du logement.

Si la prime énergie est ouverte à tous les propriétaires, son montant varie cependant en fonction de leurs revenus. La prime peut être délivrée sous forme de chèque, de virement bancaire, de remise, de coupons de réductions ou de bons d’achat. Pour plus de renseignements, les propriétaires peuvent se rendre sur le site www.primes-energie.leclerc.

Depuis février 2017, l’État a également lancé la prime “Coup de pouce d’économies d’énergie”, une simple bonification de la prime énergie. Elle intervient dans le cadre des CEE pour des opérations spécifiques telles que :

  • L’isolation des combles, de la toiture et des planchers.
  • L’installation d’une pompe à chaleur, appareil à bois ou chaudière biomasse.
  • La rénovation globale performante.

Rénover son logement grâce à MaPrimeRénov’

Lorsque l’on parle de rénovation énergétique, comment ne pas citer le fameux dispositif MaPrimeRénov’ ? Reconduite pour cette année 2022, car particulièrement plébiscitée par les Français, elle remplace les aides de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) et le crédit d’impôt transition énergétique.

MaPrimeRénov’ s’adresse à tous les propriétaires, bailleurs et copropriétés. Le dispositif permet d’effectuer des travaux de rénovation énergétique dans son domicile pour améliorer le confort, réduire les factures et diminuer le rejet de gaz à effet de serre. Il concerne plus précisément les travaux de :

  • Chauffage,
  • Isolation,
  • Ventilation,
  • Audit énergétique.

Grâce à MaPrimeRénov’, le gouvernement entend financer entre 400 et 500 000 logements par an. Une enveloppe budgétaire de 2 milliards d’euros a d’ailleurs été déployée en ce sens pour aider les Français sur les années 2021 et 2022.

Le montant des travaux varie en fonction des ressources du propriétaire. Il peut couvrir jusqu’à 90 % des travaux. À noter qu’il existe également un dispositif nommé MaPrimeRénov’ Sérénité, destiné aux travaux de rénovation les plus coûteux. Il permet aux ménages les plus modestes de réaliser leur projet à travers des conseils avisés et une aide financière plus poussée. MaPrimeRénov’ Sérénité peut financer jusqu’à 50 % des travaux et à hauteur de 30 000 € maximum.

L’éco-prêt à taux zéro, la rénovation logement pour tous

L’éco-prêt à taux zéro permet de financer ses travaux de rénovation énergétique sans avoir à payer d’intérêt et sans avoir à avancer la trésorerie. Le prêt octroyé par le dispositif peut atteindre 50 000 € et concerne tous les propriétaires, les copropriétés et les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés et dont au moins un des associés est une personne physique.

Prolongé jusqu’au 31 décembre 2023, l’éco-prêt à taux zéro concerne tous les logements situés en France, achetés depuis plus de deux ans et loués, en tant que bailleur, comme résidence principale. Un seul éco-prêt à taux zéro est accordé par logement.

Attention, toutes les aides financières déployées par l’État ne sont pas cumulables en elles. Des tableaux sont disponibles sur Internet pour découvrir quelles sont les associations possibles. Ainsi, MaPrimeRénov’ est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro et la prime énergie, mais n’est pas cumulable avec “Habiter Mieux Sérénité”. L’éco-prêt à taux zéro est quant à lui cumulable avec les aides existantes en matière de rénovation énergétique (MaPrimeRénov’, Habiter mieux sérénité, la prime énergétique et la TVA à 5,5 %).

Plus d'articles

Remplacement de serrure : 3 raisons de faire appel à un pro

Lorsque vous vous retrouvez devant une serrure bloquée ou endommagée, il est préférable de faire appel à un professionnel. Il se chargera du démontage...

Travaux acoustiques : comment se préserver du bruit ?

Voitures, passants, voisinage... De nombreux Français disent subir le bruit à leur domicile, majoritairement dans les grandes villes. Loin d'être anecdotiques, les nuisances sonores...

Quel enduit choisir pour votre mur en parpaing ?

Le parpaing est un matériau apprécié pour la construction des murs extérieurs, car il est pratique, confortable et économique. Il est conseillé de revêtir...

Plan de récolement : une obligation légale

En construction et en aménagement urbain, la notion de plan de récolement est bien connue. Ce programme intervient à la fin des chantiers afin...