Les toilettes sèches : une solution écologique pour l’évacuation des déchets

Saviez-vous qu’il est possible de transformer les excréments en un produit organique réutilisable ? Les toilettes sèches répondent actuellement aux besoins d’assainissement écologique tout en apportant de nombreux autres avantages. Leur usage soulève plusieurs interrogations : comment fonctionnent-elles ? Quelles sont leurs caractéristiques et leurs avantages par rapport aux toilettes classiques ? Découvrez ci-après tout ce qu’il faut savoir sur les toilettes sèches.

Les toilettes sans chasse d’eau

Les toilettes sèches, comme son nom l’indique, fonctionne sans eau. Les excréments sont conservés dans un seau en plastique ou en inox en attendant la vidange. Leur particularité réside dans le fait de récupérer les déchets pour en faire de l’engrais ou d’autres matières bios combustibles comme le méthane.

Vous pouvez combiner les toilettes sèches avec un autre écogeste au quotidien. Troquez le papier hygiénique traditionnel contre un modèle non blanchi et 100 % recyclé ! Il existe différents types de toilettes sèches.

Les toilettes à litière bio maîtrisée (TLB)

Les toilettes à litière bio maîtrisée, appelée aussi toilettes à compost, s’associent avec des matières carbonées. L’eau est remplacée par de la sciure, de la paille hachée ou des feuilles mortes pour le compostage. Un seau détachable fait office de réservoir pour les selles. Il doit être vidé et nettoyé quotidiennement.

Les toilettes sèches à lombricompostage

Pour ce type de toilettes sèches, aucune matière carbonée n’est indispensable pour le compostage. En effet, celui-ci est plus mécanique, car il est basé sur un système de séparation de l’urine et des matières fécales. Une fois les fèces acheminées dans un récipient de compostage, les lombrics les transforment en compost. Son avantage réside dans le fait que la vidange est plus rare.

Les atouts des toilettes sèches

Les toilettes sèches sont à la fois économiques et écologiques. Économiques, en ce sens qu’elles ne consomment pas d’eau. Écologiques, parce qu’elles sont un bon moyen de valoriser et d’assainir l’environnement. D’autres bénéfices sont également à prendre en compte.

Un dispositif hygiénique et inodore

Les toilettes sèches vous garantissent une expérience confortable, propre et inodore. En effet, l’humus généré lors de la décomposition absorbe l’humidité qui favorise l’émanation des odeurs nauséabondes. De plus, la sciure tout comme les matières carbonées masquent les relents désagréables. Quant aux toilettes à lombricompostage, elles disposent d’un mécanisme de ventilation évacuant les émanations vers l’extérieur via un conduit.

Une meilleure gestion des eaux usées domestiques

Les ménages consomment en moyenne 30 à 40 litres d’eau par jour dans les toilettes. Avec l’utilisation des toilettes sèches, fini les gaspillages ! À l’exception des eaux polluées pour les tâches ménagères, une importante quantité d’eau usée seront économisées et ne seront pas rejetées dans la nature.

Notez que les eaux domestiques usées sont rejetées dans les cours d’eau alors qu’elles contiennent de nombreux polluants. Ce processus nuit à l’état de santé des étangs et des rivières, ainsi qu’aux animaux qui en dépendent. En gérant de manière responsable la production d’eaux domestiques usées dans les ménages, on contribue à aider l’environnement

Récupération de compost pour la culture

Les selles transformées permettent d’enrichir et de fertiliser la terre. Elles apportent aux plantes tous les nutriments nécessaires à leur croissance. Ce système de recyclage constitue un véritable service rendu à la nature !

Une économie sur la consommation d’eau

Étant donné que vous n’aurez pas à utiliser de l’eau dans les toilettes sèches, vous ferez une économie considérable par rapport à votre facture d’eau. Souvenez-vous également qu’à chaque chasse d’eau tirée, vous dépensez 3 à 6 litres d’eau. Avec les toilettes sèches, vous économisez 15 m³ d’eau annuellement. Vous avez même la possibilité de l’utiliser à d’autres fins comme l’arrosage de votre jardin.

Un faible cout d’installation

L’installation des toilettes sèches TLB ou à lombricompostage est moins couteuse contrairement aux toilettes classiques. Vous n’aurez pas à creuser une fosse profonde ni à installer des canalisations. Les toilettes sèches peuvent être acquises ou fabriquées par les propriétaires eux-mêmes. Vous pouvez construire ce type de WC en bois, en plastique, en céramique ou en béton armé. Vous pouvez vous en procurer à un prix variant entre 300 à 2000 euros, selon vos préférences sur le type et le modèle.

Comment installer des toilettes sèches ?

Ce modèle de toilettes est facile à poser aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur d’une maison, puisqu’aucune évacuation d’eau de ni fosse septique n’est à prévoir. Toutefois, la mise en place varie – qu’il s’agisse de TLB ou de toilette à lombricompostage. L’installation des toilettes à litière bio maîtrisée est plus pratique, car elles peuvent être fixées au sol facilement. Vous devez disposer d’un seau en plastique ou en inox, d’un caisson en bois pour la couverture, d’une lunette, d’un bac pour stocker les copeaux de bois et d’une louche. N’oubliez pas la sciure, qui contribue à retenir les mauvaises odeurs et à unifier le compost.

Les toilettes à séparation ou à lombricompostage peuvent être bâties sur le sol, mais nécessitent un local à compost d’environ 4 m². Les compartiments à compostage doivent être étanches et se situent généralement au même niveau ou en dessous des toilettes. Si vous avez décidé de l’installer à l’intérieur de votre demeure, veillez à mettre un système de ventilation pour assainir ce petit coin.

Et que dit la loi ? Pour la pose des toilettes à l’extérieur, le code de l’urbanisme dans son article R421-2 prévoit l’obtention d’un permis de construire selon la dimension de la construction. L’article 17 de l’arrêté du 7 septembre 2009 porte sur le bon usage des toilettes sèches, particulièrement en évitant les nuisances pour le voisinage et le rejet de matières polluantes dans la nature. La mise en place des toilettes sèches doit se conformer aux règles environnementales.

Bien entretenir les toilettes sèches

En principe, tous les types de toilettes requièrent un entretien régulier. Bien que les toilettes sèches fonctionnent sans eau, des vidanges doivent être effectuées de temps en temps. En réalité, il n’existe pas de période spécifique pour le nettoyage. La fréquence de vidange varie selon le nombre de personnes qui utilise la toilette sèche et sa dimension. Une alternative : videz votre seau lorsqu’il est à moitié plein. Il existe plusieurs techniques d’entretien de ces cabinets d’aisance écologiques. Vous devez disposer d’une petite parcelle de terrain pour composter vos déjections. Si vous n’avez pas de jardin pour déballer votre compost, vous pouvez procéder selon les étapes suivantes :

  • videz votre seau dans un composteur,

  • mélangez un peu d’eau, de l’eau de javel ou de vinaigre blanc

  • pulvérisez et laissez agir sur le seau puis rincez avec de l’eau,

  • nettoyez les traces et séchez.

Pour les toilettes sèches en bois, vous pouvez les peindre avec du vernis ou de la sciure, car ces solutions résineuses contribuent à ralentir l’altération du bois. Il convient également de les rafraîchir tous les 3 à 5 ans. Vous avez plusieurs solutions sur l’endroit où jeter les excréments. Soit vous réutilisez les matières compostées dans votre jardin en guise d’engrais, soit vous les enfouissez dans un trou assez profond. N’oubliez pas qu’il est interdit de jeter les matières déféquées n’importe où. Dans certaines localités, les communes organisent un assainissement collectif pour ramasser les déchets issus des toilettes sèches.

Plus d'articles

Confort à la maison : le retour des chaussons dans les intérieurs

Depuis le début de la pandémie, les Français passent de plus en plus de temps chez eux. Depuis les épisodes de confinement et face...

Comment lutter contre les invasions de petites araignées dans la maison ?

Elles sont source d’angoisse, elles nous font trembler de peur, elles nous donnent des sueurs froides… Il s’agit bien des araignées. Ces petites bêtes...

Astuces : comment ouvrir une boîte aux lettres sans clé ?

Depuis tant d'années, les boîtes aux lettres font partie de ces inventions indispensables à notre quotidien. Leur rôle multiple est sacré. Si elles permettent...

Les choses à savoir sur une maison bioclimatique

Faire construire une maison bioclimatique ne s'improvise pas. De manière générale le terme « maison bioclimatique » permet aux particuliers d'être autonomes. Elle profite...